Menu

Vous pouvez télécharger une version PDF à imprimer :

 Brochure : Consignes et Conseils pratique avant ou après une intervention chirurgicale

 

Des règles essentielles  sont à respectées afin de cicatriser au mieux votre peau et, surtout, vos tissus en profondeurs.


 

 
La cicatrisation cutanée se fait durant les 3 premières semaines, délai, au delà desquelles vos fils seront retirés.
 
En revanche, la cicatrisation de vos tissus en profondeur (muscles, petits vaisseaux, disque, nerf) sera beaucoup plus longue. Une reprise trop précoce ou brutale pourrait altérer ce tissu de cicatrisation, et être source de douleurs résiduelles, longues et difficiles à soulager. 
 
Le traitement d’une Hernie Discale Lombaire ou d’un canal lombaire étroit vous apporte un soulagement immédiat, avec disparition de la douleur dans la cuisse ou la jambe. Dés lors, ménager ses mouvements devient essentiel. La meilleure rééducation reste la marche sur terrain plat durant la phase initiale de cicatrisation cutanée, avec une reprise progressive de vos activités quotidiennes à partir de la 3ieme semaine.
 
En cas d’arthrodèse lombaire ou lombo-sacrée, une greffe osseuse a été réalisée dans le même temps opératoire ; celle-ci consolide dans des délais de  3 et 6 mois après l’intervention. Ces mêmes mesures sont à appliquer dans votre quotidien.
Cette intervention nécessitera ou non un maintien lombaire pendant 2 à 3 mois par un corset sur mesure selon les directives de votre chirurgien.
 
Ce corset ne vous empêche pas de vivre votre quotidien, mais il est une sécurité supplémentaire pour conserver votre résultat et reprendre au plus vite un minimum d’activité.
 
Lisez attentivement les conseils qui suivent et n’hésitez pas à demander des précisions, si nécessaire, à votre chirurgien, aux kinésithérapeutes de la clinique ou de ville, ou, aux infirmières.
 
Quelques conseils avant votre retour au domicile : Rehausseur de WC, pince de préhension, chausse-pied à long manche, éponge à manche, brosse à orteils à long manche, tapis antidérapant…
 

Ces différentes règles ne devront pas conduire à un excès de prudence. Il faudra absolument rester actif et continuer à reprendre une vie normale.

 
 

Corset lombaire

La mise en place du corset


 

• Il se met assis au bord du lit en commençant par fixer l’attache centrale de préférence, les pieds posés au sol. Vous pouvez le réajuster si besoin en position debout.
• Vous devez mettre le corset dès que vous vous levez, même pour un très court instant. Vous ne devez quitter le corset que si vous envisagez de vous allonger.
• Asseyez vous alors sur le lit puis couchez vous en basculant sur le coté.
 

Entretien du corset


 

• Votre corset doit être nettoyer régulièrement à l’eau savonneuse, séchez le à l’aide d’une serviette de toilette. Ne pas utiliser de sèche-cheveux ni poser le corset sur un radiateur car vous risquez de le déformer et de la rendre inconfortable.
 
• Si votre corset a besoin de rectifications (perte de poids, attache cassée, point d’appui douloureux, etc.) contactez le prothésiste qui l’a confectionné (numéro disponible à notre secrétariat ou donner le jour de la réception de celui-ci).
 
 

 La position assise haute


 

• Privilégiez durant les 3 premières semaines une position assise haute pour éviter d’avoir des douleurs lombaires basses (tabouret de bar, chaise réglable en hauteur, sur les WC unrehausseur de toilette, surélever votre lit par des tasseaux sous les pieds, etc.).
 
• Evitez de vous asseoir dans un canapé, fauteuil de salon. N’utilisez que les chaises dures, bien droites et pas trop basses.
 
• La position assise haute est obligatoire en cas d’arthrodèse durant les 6 premières semaines après votre intervention.

Position assise correcte

 
• Pour vous asseoir, débutez  sur le bord du siège puis glissez les fesses jusqu’au fond. Appuyez-vous ensuite contre le dossier ; gardez les pieds bien à plat. Eviter de  croiser les jambes.
• La station assise ne doit pas être prolongée.
 
 

L’hygiène corporelle


 

Pendant les 21 premiers jours qui suivent la sortie d’hospitalisation, il faut éviter de mouiller et surtout de faire macérer la cicatrice, source d’infection. Privilégiez votre toilette avec un pansement occlusif hydrophobe avant l’arrivée de l’infirmière qui vous changera le pansement après.
 
• Pour votre toilette, initialement, asseyez vous sur une chaise devant le lavabo puis enlevez le corset si nécessaire.
• Devant le lavabo : écartez les jambes et appuyez-vous contre la cuvette sans vous penchez. Pour vous rincer la bouche, pliez les jambes.
 
• Vous pouvez prendre une douche après l’ablation des points de suture ou des agrafes. Evitez de prendre des bains (ne pas faire le dos rond).
• Asseyez vous sur un tabouret dans la douche au début en évitant les mouvements de rotation du buste.

Position debout à privilégier

 
• Pendant quelques mois, préférez  la douche et renoncez au bain. Accroupissez-vous pour vous laver les pieds (aide à la toilette : brosse à long manche pour orteils et éponge à manche). Pour vous laver les cheveux, mettez-vous sous la douche, debout ou à genoux.
 
• Au long cours, pliez un genou, l’autre jambe en arrière tendue (en vous appuyant si possible). Cela va vous rapprocher du sol et va éviter le surmenage des muscles du dos, source de mal de dos (à privilégier lors d’une position debout prolongée).

 

 

L’habillement



• Au début, habillez-vous assis(e) sur une chaise ou au bord du lit, le dos bien droit.
 
• Pour enfiler des chaussures : privilégiez  des chaussons ou des chaussures sans lacets et utilisez un chausse-pied à long manche. Les chaussures à talons hauts sont à proscrire dorénavant.
• Pour mettre des chaussettes ou des collants, couper les ongles des pieds, mettez le pied sur le genou opposé ou si vous le pouvez, pliez votre hanche.
 
• Une pince à long manche (disponible dans les magasins orthopédiques ou en commande par votre pharmacie) peut servir à ramasser les objets au sol, à récupérer des vêtements sans se baisser ou se pencher.
 
Il faut mettre un tee-shirt sous votre corset. Préférez en règle générale des vêtements confortables (type jogging) et évitez les tissus qui favorisent la transpiration.
 
 

Le sommeil et le repos


 

Position au lit à privilégier
 
• Dormez à plat ou sur le coté (le dos bien droit), jamais sur le ventre ou demi-assis.
• Un oreiller peu épais est autorisé mais n’utilisez pas de traversin.
• Privilégiez un matelas ferme plutôt que dur, il doit être adapté à votre poids et votre taille (essayez le avant de l’acheter !). Evitez les lits trop bas type futon. Si votre lit est trop bas, disposez des tasseaux sous les pieds jusqu’à obtenir une hauteur correcte.
• Pour lire, soyez sur le dos ou sur le coté.
 
 
 
• N’oubliez pas de vous lever ou de vous coucher tel que le kinésithérapeute vous l’a appris : ne vous redressez pas brusquement. Couchez vous sur le coté, sur le rebord du lit, vous vous redressez en vous appuyant sur le coude, puis sur la main. La position est acquise en faisant pivoter les jambes vers le sol.
 
• Pour faire votre lit, accroupissez-vous ou mettez-vous à genoux. Eviter de vous penchez en avant (utilisez de préférence une couette).
 
 

Se positionner en voiture

Déplacement en voiture


 

Les déplacements en voiture sont contre indiqués les 3 ou 6 premières semaines (en fonction de l’intervention), puis, autorisés en tant que passager mais en évitant de rester assis plus de 100km (arrêtez vous et marchez alors).
Vous pouvez reconduire à partir du 3eme mois post-opératoire. Evitez les longs trajets.
 
Il faudra alors positionner le dossier de votre siège droit afin de trouver la position la plus confortable et indolore.
 
 
Privilégiez les transports en train, où la marche sera possible.
• L’avion est déconseillé durant les 2 premiers mois.
 
 
 

Le retour à vos activités, le port de charges lourdes


 

• En règle générale, réfléchissez avant de pratiquer une activité afin de vous installer le plus confortablement possible pour votre dos.
 
• Les rapports sexuels sont autorisés avec prudence néanmoins. 
 
La meilleure rééducation reste la reprise de la marche, avec des marches de plus en plus longues, monter et descendre les escaliers ne pose aucun problème.
 

Comment porter des charges lourdes.

• Pour monter les escaliers, penchez-vous légèrement en avant.
 
• Pensez à vous accroupir (genoux au sol) pour ramasser un objet ou lacer vos chaussures.
 
• Ne portez pas de charges lourdes pendant le temps de votre cicatrisation, évitez de prendre des enfants dans les bras.
• Privilégiez initialement vos courses par livraison (surtout pack d’eau, de lait, etc.).  Pour vos petites courses, pensez à répartir les charges 
(1 sac de chaque coté). Ne portez pas votre sac à main toujours du même côté.
 
• Pour les charges  plus lourdes, ne vous penchez jamais en avant. Placez vous en face de l’objet, accroupissez-vous en écartant les pieds et en pliant les jambes, restez sur les genoux, puis relevez- vous en tendant les jambes, le dos restant droit, la charge près du corps. 
 

Reprise des activités quotidiennes (sports, jardinage, bricolage, etc.), après accord de votre chirurgien


  

• La meilleure rééducation, quelque soit l’intervention, reste la marche, à condition d’y aller progressivement en fonction de ses douleurs et ses forces. Alternez des phase de marche et de repos, surtout au début.
 
• Attendre la cicatrisation complète (6 semaines à 3mois) pour reprendre la natation (crawl, ou dos crawlé, éviter la brasse), le vélo (sans quitter la selle, le dos droit, évitez les vélos de course), le footing (avec de bonnes chaussures sur terrain plat).
 
• Jardiner et bricoler reste possible mais de manière progressive, en respectant les postures (position accroupie, genoux au sol, le dos bien droit).
 
• Les activités sportives (tennis, golf, ski, cheval, et.) peuvent être repris au bout d’un an, avec précaution.
• Les sports  collectifs sont définitivement déconseillés.
 
 

Le ménage


 

Il est très utile de se faire aider pour le ménage, surtout durant les premières semaines. 
Faire son ménage reste longtemps difficile et douloureuse compte tenu des positions nécessaires à sa réalisation.
 
• Pour balayer : utilisez un grand manche à balai mais pas de balayette. Ecartez les jambes pour être bien stable, pour ramasser la poussière ou passer sous les meubles, accroupissez-vous sur les genoux.
 
• Le passage de la serpillière et de l’aspirateur reste longtemps douloureux.
 
• Pour la vaisselle : écartez  les jambes et appuyez-vous contre l’évier. Pour le lave-vaisselle, accroupissez-vous pour charger les chariots. 
• Pour le repassage : réglez la table à hauteur du bassin, que vous soyez assis ou que vous restiez debout.
• Les travaux  en hauteur  (laver les carreaux, prendre un objet en hauteur) : évitez de lever les bras, montez sur un escabeau pour vous mettre à hauteur.
 

Perdre du poids


  

Surveillez votre poids, quelques kilos en trop et votre colonne vertébrale en pâtira.
 
 
 

Conclusions


 N’oubliez pas que vos jambes et vos genoux sont des atouts pour soulager votre colonne vertébrale :

 
• Pliez toujours vos genoux et surtout ne vous penchez plus en avant,
• Soyez progressif dans vos efforts, et, adaptez vous toujours à l’effort que vous désirez réaliser. 
• En cas de douleur, arrêtez votre effort et adaptez votre posture.
 
 
Une fois la cicatrisation des tissus profonds obtenue, votre colonne se fera oubliée par elle-même. Il faudra néanmoins continuer à faire attention, afin de ne pas récidiver sa pathologie  rachidienne.
 
 
 
 
 
 
Menu

Rendez-vous

Prendre rendez-vous
avec le Pr ALLAIN


Prendre rendez-vous
avec le Dr De Carvalho


Prendre rendez-vous
avec le Dr Delambre


Prendre rendez-vous
avec le Dr DUFOUR


Prendre rendez-vous
avec le Dr ENKAOUA


Prendre rendez-vous
avec le Pr Poignard


Prendre rendez-vous
avec le Dr Queinnec


Institut Parisien du Dos


6 Rue Lacépède,
75005 Paris

01.44.08.40.17 ou

01.85.08.08.16 ou

01.43.37.13.14

email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Responsable éditorial
Dr de Carvalho A.
Contact

© Tous droits réservés - 2017

 

Haut de page